Reportage : baguage d'oiseaux dans le cadre du programme STOC

Baguage oiseaux

Samedi 13 mai 2006, 6h30. J'arrive sur les berges d'un étang réputé pour sa faune ailée, où va se dérouler une séance de baguage d'oiseaux par un membre du CPIE de Soulaines dans l'Aube (Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement) qui participe au programme STOC (organisé par le Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d'Oiseaux, du Museum National d'Histoire Naturel). Ce programme consiste au suivi par baguage et écoute des chants sur un lieu donné, pendant 10 années.

Le baguage consiste à capturer les oiseaux du milieu dans des filets spéciaux, à les évaluer et à leur apposer une bague (s'ils n'en portent pas déjà une) permettant d'identifier le lieu de baguage. S'ils en portent une, on note le passage sans le rebaguer. Ceci étant fait de manière à pouvoir suivre les migrations des différentes espèces, mais aussi et surtout les fluctuations de populations d'une année sur l'autre aux différentes périodes de l'année, ainsi que la durée de vie des oiseaux (puisqu'il n'est pas rare qu'un même oiseau soit repris d'une année sur l'autre dans les mêmes filets, au même endroit !). Le bagueur (qui doit obtenir une autorisation spécifique suite à un examen se déroulant sur 2 à 3 ans) note concernant l'oiseau : son âge, son sexe, son état sexuel, l'évolution de son éventuelle mue, son état de santé, la longueur de l'aile pliée et son poids ainsi que le filet dans lequel il a été capturé.

Quel faire si on trouve ou on voit un oiseau porteur d'une bague lisible ? Contacter la LPO locale qui vous orientera, tout simplement !

Résumé en images (non commentées ! mais vous identifierez notamment : rouge-gorge, rousserole effarvate, pic mar, fauvette à tête noire, mésanges à longues-queues ou encore mésange charbonnière... Entre autres !)

MISE À JOUR DU 24/06/2006 (à partir de la page 3, photo de la libellule)